Grand Bal, Christian Dior.

Les collections privées des grandes Maisons sont toujours pleines de surprises, si comme moi, vous êtes passionné par l’univers de la parfumerie. Nous avons maintenant l’habitude de choisir nos parfums en parfumerie, c’est devenu beaucoup plus accessible qu’il y a quelques années et c’est tant mieux. Alors que l’on se penserait érudit, par nos expériences, en déambulant devant le linéaire Sephora testant tel parfum puis un autre, il n’y a rien qui vous bouscule plus, qu’une expérience olfactive chez Dior.

On est début Mars, le temps est franchement maussade,  j’avais envie d’un moment luxueux dans ma ville préférée Lyon. J’avais en tête de m’offrir un beau parfum, un bel écrin, je suis à l’aube de mes 25 ans et je commence à être dans un état d’esprit différent.

J’apprécie la qualité.

Dior GB ensemble

Je me suis rendue au corner Dior du Printemps, avec la chance d’avoir un accueil et un conseil d’une qualité…J’avais l’idée de repartir avec Bois d’Argent, l’ayant testé auparavant c’est un parfum intimiste, mystérieux qui bien qu’ayant une popularité exacerbé, c’est une fragrance que je qualifierai de confidentielle.

Mon hôtesse Justine me voyant venir à des kilomètres, je suppose ne pas être la seule personne de sa journée à s’intéresser à Bois d’Argent, me propose de m’installer confortablement, de répondre à quelques questions et découvrir trois parfums qui correspondent à mon envie.

Les mots clefs de ma découverte olfactive ont été : Fraîcheur-Élégance- à mi-chemin entre  Discrétion et Exubérance. Les trois parfums proposés ont été Grand Bal, Gris Montaigne et New Look 1947 et quelle surprise de constater les choix de Justine, les trois fragrances étaient indéniablement miennes. J’ai été particulièrement séduite par Grand Bal, il était exactement ce dont j’avais besoin, un parfum solaire, frais et chic.

Sa partition s’ouvre sur des notes de fleurs d’oranger et d’ylang-ylang  sublimant les notes solaires du jasmin pour finir sur le raffinement discret du santal et du musc.

Justine m’a fait part de l’histoire de ce parfum, qui à ma surprise, répondait exactement à ce besoin de lumière, de joie et douceur dont j’avais besoin, un air de dolce vita :

 

Littéralement fasciné par la démesure des bals grandioses qu’il ne manquait sous aucun prétexte, Christian Dior célèbre dans sa mode un certain esprit de la fête, luxueuse et intemporelle.
Nouveau chapitre de « La Collection Privée Christian Dior », Grand Bal incarne avec élégance l’ivresse d’une nuit d’été aux premières lueurs de l’aube. Telle la plus belle des robes, sa composition éclatante, dominée par le Jasmin de Grasse, recèle de matières premières nobles.

L’auteur de ce magnifique parfum n’est autre que Mr François Demachy, le créateur notamment de Flower By Kenzo, de Gris Montaigne, ce nez a officié chez Chanel durant une trentaine d’année au côté de Jacques Polge puis au sein de la Maison Dior. Il fit replanter des champs de Grasse avec les fleurs telles que la tubéreuse, le jasmin, mais encore la rose qui lui est particulière tout comme à la maison Dior. Dior Grand Bal

« Grand Bal est un écho des grandes robes de bal de Christian Dior, dont l’ampleur et la beauté évoquent les pétales épanouis d’une fleur, le Jasmin. Le parfum du  Jasmin de Grasse est unique, il se distingue par de nombreuses facettes et son ampleur. « 
François Demachy

Dior New Look 1947

Je suis repartis de cette découverte olfactive avec joie constatant que la notion de luxe n’est pas dans le prix du produit, ou dans la renommée de la marque, mais bien dans la qualité de service qui vous est apportée, je porte avec plaisir aujourd’hui ce parfum me plongeant dans une lumière douce en attendant de voir le soleil, il sera parfait pour les beaux jours de printemps, je teste aussi New Look 1947, un echantillon sous forme de miniature qui vous est offert, me fait penser à un parfum de famille, Shalimar de Guerlain, il est certains pour moi que je compléterai ma collection naissante, en attendant je vous invite à les découvrir à votre tour et à me parler de vos coups de cœur olfactif du moment.

Grand Bal, Dior.com

 

XOXO Angie.

 

Private collections of grandes Maisons ( Luxury brands) are always full of surprises, if like me, you are fascinated by the world of perfumery. Now we usually choose our fragrances in perfumery, it has become much more accessible than a few years ago and that’s good. While we think learned by our experiences, by walking straight to the Sephora perfume such testing then another, there is nothing that upsets you more, an olfactory experience at Dior.

It is early March, the weather is downright surly, I wanted a luxurious moment in my favorite city Lyon. I had in mind to offer me a nice fragrance, a beautiful setting, I am on the eve of my 25th birthday and I am beginning to be in a different state of mind.

I appreciate the quality.

I went to the corner Dior Spring, with the chance to have a home and a board of quality … I had the idea to start with Silverwood, having previously tested is an intimate fragrance that mysterious although a heightened popularity is a fragrance that I would qualify as confidential.

Justine my hostess saw me coming kilometers, I guess not the only person of his day to be interested in Silverwood, propose to settle comfortably, answer a few questions and discover three fragrances match my desire.

The key words of my olfactory discovery were: Freshness-Élégance- halfway between discretion and exuberance. The three fragrances were offered Grand Ball, Grey Montaigne and New Look in 1947 and what a surprise to see the choice of Justine, the three fragrances were undeniably mine. I was particularly fascinated by Grand Ball, it was exactly what I needed, a solar perfume, fresh and chic.

This fragrance opens with notes of orange blossom and ylang-ylang sublimating solar notes of jasmine to finish on the discreet elegance of sandalwood and musk.

Justine told me about the history of this scent, which to my surprise, exactly answering this need light, joy and sweetness that I needed, an air of dolce vita:

Literally fascinated by the sheer grandiose balls he missed under any pretext, Christian Dior in his famous fashion a certain spirit of the holiday, luxurious and timeless.
New chapter of « La Collection Privée Christian Dior » Grand Bal elegantly embodies the intoxication of a summer night at the crack of dawn. As the most beautiful dresses, its dazzling composition, dominated by Grasse Jasmine, conceals noble raw materials.

« Grand Bal is an echo of the big prom dresses Christian Dior, the magnitude and beauty evoke the blooming petals of a flower. » François Demachy.
The author of this beautiful perfume is none other than Mr François Demachy, the creator include Flower By Kenzo, Gris Montaigne, the nose officiated at Chanel during a thirty year alongside Jacques Polge and within the Dior. He Grasse replant fields with flowers such as tuberose, jasmine, but the rose that is special to him as Dior.

I left this olfactory covered with joy noting that the concept of luxury is not in the price of the product or the reputation of the mark, but in the quality of service that is given you, I carry with pleasure aujourd ‘hui this perfume immersing myself in a soft light waiting to see the sun, it will be perfect for the sunny days of spring, I also testing New look 1947, a sample as a thumbnail that comes your way, reminds me of a family perfume, Shalimar by Guerlain, it is certain to me that I will complete my budding collection, in the meantime I invite you to discover your turn and tell me about your olfactory heart strokes of the moment.

XOXO Angie.

Publicités

3 commentaires sur “Grand Bal, Christian Dior.

Ajouter un commentaire

  1. Super article plein de poésie dans l’écriture, et visuellement très pur et chic c’est agréable. Bravo.
    Mes coups de coeur sont aussi Grand bal comme tu le sais, Ambre nuit qui dégage également beaucoup de mystère dans son sillage et la nouvelle Cologne privée La colle noire, une rose boisée très racée qui traduit une interprétation plus singulière et différenciante de la rose classique douce.
    Vivement les autres articles 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Teddy 😍 je ne les ai pas senti ni Ambre Nuit ni La colle Noire … Encore plus de perspectives … Lol, j’hésite pour la prochaine entre Gris Montaigne New Look 1947 et Bois D’Argent, il est certains qu’ils seront tous dans ma collection un jour 😍.

      J'aime

  2. Ton article confirme ce que je pensais : tu as une tres belle plume ! Je me suis carrément sentie transportée a tes cotés lors de cette experience ! Bon avec les senteurs en moins, j’avoue lol

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :